Idée pâtisserie : la Fantastik Gianduja noisettes de C. Michalak

Cher(es) amapien(nes),

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un gâteau ou plutôt d’une tuerie !!! Issu comme toujours de l’excellent blog C’est ma fournée.

Le Fantastik est un gâteau crée par Christophe Michalak et qui comporte plusieurs couches. A l’origine, il a mesuré la hauteur de sa bouche ouverte (si, si je vous jure) et a crée ensuite ce gâteau multi-couches.

L’idée est toujours la même : une base de gâteau ou un sablé + un gâteau, une ou plusieurs ganaches. Vous en verrez donc plusieurs par ici…

Celui que je vous présente aujourd’hui est assez simple dans sa réalisation et l’avantage est qu’il peut se réaliser 2 jours à l’avance.

Il est réalisé avec du gianduja, qui est un praliné italien. Pour pouvoir le réaliser maison, il vous faut un bon mixeur pour pourvoir broyer les noisettes (sinon vous risquez de le voir s’éteindre sous vos yeux). C’est le seul impératif. Si vous n’avez pas ce matériel, vous pouvez acheter directement le gianduja chez Gabopla par exemple, ou sur un site spécialisé.

Le gianduja est très simple à réaliser et rapide et il se conserve longtemps dans une boîte hermétique au réfrigérateur.

Ingrédients (pour environ 300g de gianduja, il faut 100g pour le gâteau mais j’en ai fait plus) : 150g de noisettes – 150g de chocolat au lait professionnel (que je trouve chez Gabopla) – 150g de sucre glace

Faire torréfier les noisettes 10 minutes à 180 C°. Retirer la peau.

Mettre dans le mixeur

_DSC0495

Ajouter le sucre glace et commencer à mixer par petites impulsions. Au début, vous allez obtenir une pâte :

_DSC0497

Puis, au fur et à mesure du mixage (qui dure assez longtemps, 10 minutes pour moi en tout) les noisettes libèrent leur huile et on doit mixer jusqu’à l’obtention de cette pâte assez lisse :

_DSC0500

Rajouter le chocolat au lait et mixer encore une minute :

_DSC0501

Répartir la préparation dans des petits moules en silicone (peu importe la forme) et bien lisser avec une maryse :

_DSC0502

Laisser 3 heures au réfrigérateur minimum (une nuit pour moi) et démouler les pavés ; les mettre dans une boîte hermétique :

_DSC0507

Votre gianduja est prêt !!

Et maintenant le Fantastik. La crème doit être réalisé la veille et peut même se faire 2 jours à l’avance.

Ingrédients pour un fantastik de 18cm (4 à 6 personnes) :

Pour la base du gâteau : 120g de sablés bretons – 30g de noisettes torréfiées et concassées – 30g de riz soufflé au chocolat (type coco pops) – 45g de chocolat noir – 45g de chocolat au lait – 10g d’huile de pépins de raisin

Pour la ganache au gianduja : 100g de gianduja – 195g de crème liquide entière

Pour la décoration du gâteau : 20g de noisettes torréfiées – 20g de sucre glace – des mini-dés de Gianduja (pour moi mais Michalak réalise des copeaux)

Allez, c’est parti !

Nous allons commencer par la ganache : couper 100g de gianduja en petit dés. Faire bouillir la crème liquide et la verser sur le gianduja. Mixer avec un mixeur plongeant. Verser dans un plat et mettre au frais pour une nuit en filmant au contact.

Pour le gâteau : mélanger les noisettes concassées, les sablés écrasés, le riz soufflé. Faire fondre les chocolats et ajouter à la préparation ; bien mélanger et ajouter l’huile pour bien lier le tout. Verser l’ensemble dans un cercle de 18cm sur une exopat (ou une plaque avec du papier sulfurisé, ce sera parfait aussi) :

_DSC0504

Bien tasser le tout à la cuillère :

_DSC0506

Mettre au réfrigérateur pour une heure, sortir, démouler et mettre sous film à température ambiante.

Le jour J : sortir la crème du réfrigérateur, elle est encore un peu liquide c’est normal. La fouetter pour la monter en chantilly assez ferme (moi je ne l’ai pas assez montée et au dressage ma crème s’est un peu affaissée). La mettre dans une poche à douille et réaliser des boules sur le gâteau.

Pour la décoration, mettre les 20g de noisettes et les 20g de sucre glace dans une casserole et laisser chauffer jusqu’à ce que le sucre glace soit fondu. Verser sur l’exopat (ou papier sulfurisé) pour laisser refroidir :

_DSC0529

_DSC0530

J’ai ensuite décoré avec des petits bouts de Gianduja et les noisettes caramélisées. Hormis le fait que la chantilly n’était pas assez ferme d’un poil, nous nous sommes régalés, je vous recommande ce dessert !!!!!

Vous pouvez le mettre au frais, mais surtout sortez le un peu à l’avance pour ne pas vous casser les dents sur le gâteau !

_DSC0535

 

_DSC0617

Nath

 

Velouté de persil tubéreux

Ingrédients

3 persils tubéreux

1 échalote

60 cl d’eau

1 bouillon de volaille

quelques brins de feuilles persil

huile d’olive

 

  • Eplucher les persils tubéreux et les couper en gros dés.
  • Peler l’échalote et l’émincer finement. Faire revenir l’échalote dans de l’huile d’olive. Ajouter les dés de persil tubéreux et les faire sauter 2 minutes.
  • Verser l’eau et émietter le bouillon de volaille. Couvrir et laisser cuire 12 minutes à feu doux.
  • Pendant ce temps, effeuiller les brins de persil et les écraser au mortier avec de l’huile d’olive de manière à obtenir un coulis.

Mixer le velouté de persil tubéreux, répartir dans des bols et verser de l’huile persillée dessus avant de servir.Velouté persil tubéreux-1

Et voici la version de la soupe à la grimace !Velouté persil tubéreux-2

Idée apéro : blinis maison

Cher(es) amapien(nes),

Ce soir, je viens vous proposer une petite recette très sympa et surtout délicieuse de blinis maison. C’est très simple à faire ! J’en avais assez des blinis en carton du commerce et j’ai trouvé cette excellente recette sur le fameux blog de C’est ma fournée. Et depuis, plus question d’acheter ceux du commerce 🙂

Avantage de cette recette : vous pouvez la préparer le matin pour le soir et mettre les blinis sous film en attendant de les préparer. Inconvénient : on ne peut pas les faire la veille, ils sont moins bons que lorsqu’ils sont frais (mais quand même meilleurs que ceux du commerce malgré tout même le lendemain)…

Ingrédients (pour environ 25 blinis) : 1 oeuf – 125g de farine – 15cl de lait – 7g de sucre – 2g de sel – 37g de beurre fondu – 7g d’huile – 7g de levure de boulanger fraîche.

La recette se réalise en deux temps. Premier temps : prélever une cuillère à soupe dans les 15cl de lait et mettre à chauffer quelques secondes au micro-ondes (il doit juste être tiède sinon la levure n’agirait plus). Ajouter les 7g de levure et mélanger pour obtenir une pâte. Filmer et mettre sur le radiateur pendant 30 minutes.

blinis (3)

 

blinis (4)Mélanger la farine, le sucre, le sel et l’huile. Ajouter le lait froid restant et bien fouetter pour lisser le tout. Ajouter le beurre fondu et le jaune d’oeuf. Enfin, à la fin des 30 minutes, ajouter la pâte réalisée auparavant et bien lisser. Filmer et laisser encore lever 30 minutes.

Monter le blanc en neige et l’incorporer délicatement. Votre pâte est prête, vous pouvez les cuire dès que vous le souhaitez.

blinis (5)

Faire chauffer la poêle, je mets un tout petit peu de beurre dedans mais ce n’est pas obligatoire.

Prélever une (petite) cuillère à soupe de pâte et la pencher à la verticale sur la poêle ; aucun besoin de poêle spécifique c’est totalement inutile, la pâte prend seule la forme des blinis !

 

blinis (14)

Attention, cela va vite ensuite, il faut rester à côté. Vous allez voir apparaître des petites bulles en surface…

blinis (11)

Qui vont à un moment (au bout d’à peine 2 minutes) éclater…faisant comme des cratères…

blinis (12)

C’est à ce moment qu’il faut le retourner…

blinis (9)

Et là, on laisse 15 secondes pas plus…

blinis (10)

La cuisson est très rapide et les blinis super jolis ! Vous pouvez les filmer jusqu’à l’utilisation et les tartiner selon vos choix (saumon fumé et rillettes de maquereaux maison pour moi).

blinis (1)

Allez, à vous de jouer maintenant, vous ne le regretterez pas promis !!

Nathalie